Meilleurs-Crypto.fr

Bitcoin dans le viseur du régulateur Belge

Réguler les cryptos une fois ! – L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA), l’agence de régulation financière belge, impose une nouvelle règle. Elle exige désormais que les exchanges crypto et les services de portefeuille en Belgique s’enregistrent dans un délai serré. Les fournisseurs de services cryptos doivent remplir sept conditions. Ils doivent entre autres se déclarer sous forme de société et avoir un capital minimum d’environ 52 725 $, soit 50 000 euros.

Les exchanges cryptos régulés en Belgique

Depuis le 1er mai, les personnes morales et entités qui souhaitent fournir des services d’échange ou de portefeuilles cryptos en Belgique ont un nouveau cadre. Elles doivent s’inscrire avant de pouvoir commencer leur activité, selon les informations publiées par la FSMA.

Les entreprises cryptos qui étaient déjà actives en Belgique avant cette annonce officielle doivent s’adapter. Elles sont, en effet, tenues par la loi de notifier à la FSMA « l’exercice de leur activité » dans les deux prochains mois. C’est à dire avant le 1er juillet 2022.

Les crypto-monnaies des belges sont entre de bonnes mains. La Belgique régule les exchanges cryptos.
Les fournisseurs de services cryptos régulés en Belgique

En plus de divulguer les opérations sur leur plateforme, les entreprises existantes ont quatre mois pour se faire connaître des régulateurs. Elle peuvent s’enregistrer en tant qu’entreprise réglementée auprès du régulateur financier jusqu’au premier septembre.

Pour maintenir leur enregistrement actif auprès de la FSMA, les fournisseurs de services cryptos doivent remplir sept conditions. Ils doivent notamment être montés sous forme de société avec un capital minimum de 50 000 euros.

>> Vous préférez les frites et le Manneken-Pis à la régulation ? Inscrivez-vous vite sur AscendEX (lien affilié) <<

Les cryptomonnaies des belges entre de bonnes mains

La FSMA prévoit de traiter les demandes d’enregistrement dans un délai de trois mois. Pour cela, il faudra bien sûr que toutes les informations requises aient été fournies. Une fois l’enregistrement réussi, les fournisseurs de services cryptos recevront un numéro d’entreprise. Il s’agit d’un numéro unique qui devra être utilisé dans toutes leurs interactions ultérieures avec la FSMA.

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA), l'agence de régulation financière belge, impose une nouvelle règle pour les exchanges de crypto-monnaies et les services de portefeuille en Belgique
Bitcoin a le vent en poupe à Bruxelles

Un député bruxellois a récemment annoncé l’utilisation de la plateforme de trading de crypto Bit4You pour convertir son salaire mensuel d’environ 5 500 euros en BTC. Aussi, il a révélé son intention d’inspirer d’autres politiciens de la région à soutenir la croissance de la crypto-économie. Ainsi, en début d’année, grâce à Christophe De Beukelaer, la position pro-crypto de la Belgique est devenue évidente. Et pour cause, il était le premier homme politique européen à convertir son salaire en Bitcoin.

Cet enthousiasme et le nouveau cadre légal des exchanges sont plutôt de bon augure pour l’adoption de Bitcoin et des cryptomonnaies en Belgique. Peut-être que les investisseurs dans le pays en sortiront même gagnants. En tout cas, le gouvernement de Belgique n’aura certainement plus besoin de sociétés spécialisées pour vendre des bitcoins aux enchères.

Faut-il craindre ou se réjouir de ce vent réglementaire ? Une chose est sûre, prenez le train pendant qu’il en est encore temps et foncez vous inscrire sur AscendEX ! Vos frais de trading seront réduits de 10% (lien affilié, voir conditions sur site)

Promo