Meilleurs-Crypto.fr

La SEC inflige 5,5 millions de dollars d’amende à Nvidia pour avoir dissimulé l’impact du minage sur ses revenus

Nvidia encaisse une amende de 5,5 millions de dollars

Nvidia, la célèbre entreprise américaine spécialisée dans le développement de matériel graphique, s’est vue infliger une amende de 5,5 millions de dollars de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

Selon l’ordonnance de la SEC, Nvidia a enfreint les sections 17(a)(2) et (3) de la loi sur les valeurs mobilières de 1933 ainsi que les dispositions relatives à la loi de 1934.

Concrètement, en 2018, la société Nvidia a déclaré une croissance importante de ses revenus relative à son activité sur le marché du gaming. Toutefois, selon la SEC, elle disposait alors d’informations prouvant qu’une grande partie de ces revenus était impactée par le minage de cryptomonnaies.

À ce titre, Nvidia aurait dû explicitement déclarer que cette hausse considérable de ses revenus était en partie le résultat d’une activité volatile, ceci afin que les investisseurs puissent étudier les performances passées de l’entreprise afin de pouvoir juger celles futures.

Selon Kristina Littman, chef de l’unité en charge des cryptomonnaies de la SEC, les fabricants doivent être irréprochables quant à leurs déclarations, et ce effectivement dans un souci de transparence vis-à-vis des investisseurs :

« Tous les fabricants, y compris ceux qui exploitent des opportunités impliquant des technologies émergentes, doivent s’assurer que leurs déclarations sont opportunes, complètes et précises. »

Nvidia n’a pas nié les faits et a accepté cet accord de 5,5 millions de dollars faisant état de « divulgations inadéquates concernant l’impact de la cryptomonnaie sur l’activité de gaming de la société ».

👉 Pour tout comprendre sur la preuve de travail, ou Proof-of-Work (PoS)

La pénurie de cartes graphiques Nvidia

Les habitués de jeux vidéo ne sont pas sans savoir que les cartes graphiques orientées pour le gaming ont connu une pénurie très importante qui a duré un certain temps. Une période durant laquelle elles ont pu atteindre des prix faramineux, et des bruits de couloir annonçaient déjà que cela était en majorité dû au minage.

Selon un rapport de l’hebdomadaire financier Barron’s, la surperformance financière de Nvidia sur l’année 2020 était due aux mineurs : rien que sur le troisième trimestre de cette année-là, Nvidia aurait vendu pour 175 millions de dollars de cartes graphiques fonctionnant sur l’architecture Ampere aux mineurs de cryptomonnaies.

Pour faire face à l’attrait des mineurs pour ses cartes graphiques, notamment la série RTX 3000, Nvidia avait dû sortir des cartes bridées pour le minage, limitant le hashrate de ces dernières. Ce nouveau procédé, baptisé « lite hashrate » (LHR), diminuait ainsi de moitié ce taux, le faisant passer à 25MH/s.

Ces changements avaient été implémentés de façon à ne rien changer en termes de performances pour les joueurs, de façon à n’impacter que les mineurs de cryptomonnaies. Quoi qu’il en soit, le futur passage d’Ethereum au consensus de Proof-of-Stake (PoS) via sa mise à jour tant attendue (et encore récemment repoussée) The Merge, devrait changer la donne.

👉 Pour aller plus loin : La migration d’Ethereum (ETH) vers le Proof-Of-Stake repoussée au troisième trimestre 2022

Sources : SEC des États-Unis, Barron’s

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

A propos de l’auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d’aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

Promo