Meilleurs-Crypto.fr

Le nouveau président de la Corée du Sud retarde l’entrée en vigueur de la taxe sur les cryptomonnaies

Un nouveau président coréen très « crypto-friendly »

La Corée du Sud est un pays qui a toujours été précurseur dans l’innovation, comme en témoigne sa croissance économique rapide. Avec son nouveau président, le pays montre à nouveau qu’il constitue un acteur majeur dans les technologies émergentes telles que la blockchain, la cryptomonnaie et l’intelligence artificielle.

Le nouveau président élu en Corée du Sud, Yoon Seok-Yeol, est très favorable à la sphère des cryptomonnaies. Mardi, il a déclaré qu’il mettrait tout en œuvre pour qu’il n’y ait pas d’impôt sur les gains d’investissement en cryptomonnaies jusqu’à ce qu’une législation puisse garantir la protection des consommateurs.

C’est sous le gouvernement de l’ancien président sud-coréen que la taxe relative aux gains sur les cryptomonnaies avait été instaurée. Elle devait entrer en vigueur à partir de l’année fiscale 2022, mais elle avait été repoussée en décembre dernier à 2023.

Cette taxe souhaite imposer 20% des gains d’investissement en cryptomonnaies supérieurs à 2 100 dollars par an. Une nouvelle source de revenus qui pourrait s’avérer conséquente pour l’État.

Mais Yoon estime qu’il n’y a pas de législation suffisante en vigueur pour justifier le prélèvement de taxes sur les actifs numériques. Il ne souhaite pas imposer les gains sur les cryptomonnaies alors même qu’il n’y a aucune protection des investisseurs et que le risque de l’investissement pèse entièrement sur eux.

👉 Retrouvez notre guide – Comment acheter du Bitcoin (BTC) ?

Une législation en faveur de la protection des consommateurs

Cette législation sur la protection des consommateurs à laquelle le président sud-coréen fait référence est un ensemble de réglementations appelé « Digital Asset Basic Act » (DABA). Elle pourrait entrer en vigueur seulement en 2024, ce qui laisse 2 ans aux investisseurs en cryptomonnaies pour générer des gains exonérés de taxes.

Le DABA a été conçu conçu par la Commission des services financiers (FSC). Cet ensemble de lois porte notamment sur l’émission de jetons, les NFTs, les listes d’échange centralisées (CEX), la finance internationale en relation avec la crypto, etc.

Grâce à cette législation, la FSC prévoit de mettre en place un système d’assurance pour les cryptomonnaies afin de se prémunir contre les piratages, les transactions non autorisées ou les simples erreurs de systèmes informatiques.

Le PDG de la société sud-coréenne de crypto Hashed, Simon Kim, rejoint la position du nouveau président sud-coréen en déclarant :

« En l’absence de recherches approfondies sur le secteur et de stratégies de mise en œuvre robustes, la promotion de la taxation des cryptomonnaies peut provoquer divers accidents et soulever de graves problèmes d’équité fiscale, car un système de protection des investisseurs pour les cryptomonnaies n’a pas encore été mis en œuvre. »

La volonté du nouveau président est donc claire : assouplir la législation très stricte qui régulait le secteur des cryptomonnaies avant son entrée au pouvoir.

👉 Sur le même sujet – Corée du Sud : le futur président souhaite déréguler les cryptomonnaies

Source : Korean Daily

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l’auteur : Timothé Bernines

twitter-soothsayerdata

Passionné par l’univers de l’investissement, les cryptomonnaies attirent mon attention depuis maintenant quelques années. Ayant un intérêt majeur pour les domaines des nouvelles technologies et du Web 3, c’est pour cela que j’ai naturellement souhaité rédiger des articles sur Cryptoast, afin de contribuer à la démocratisation de cet univers dans la société.
Tous les articles de Timothé Bernines.

Promo