Meilleurs-Crypto.fr

Square Enix sacrifie Lara Croft pour 300 millions de dollars sur l’autel de la blockchain

Le géant de l’édition de jeux vidéo, Square Enix, n’avait pas caché ses cryptos ambitions pour 2022. Après s’être lancé dans le métaverse de The Sandbox, l’éditeur nippon décide de se séparer de certains studios et licences afin d’investir dans différents domaines Tech, dont la blockchain.

Rien de personnel Lara, c’est pour la tech

Lundi dernier, Square Enix a signé un accord avec Embracer dans le but de vendre une partie de sa propriété intellectuelle pour 300 millions de dollars. Embracer fait donc l’acquisition des studios Crystal Dynamics et Eidos Interactive qui comptent plus 1 100 salariés, un catalogue de plus de 50 licences dont font partie, les licences emblématiques : Tomb Raider, Soul Reaver, Legacy of Kain, etc…

square enix vend des studios de jeu pour investir dans la blockchain

La motivation officielle de cette vente est de permettre au géant japonais d’investir dans différents secteurs tels que l’IA, le cloud et bien évidemment la blockchain.

>> Vous aimez l’aventure comme Lara Croft ? Embarquez sur la plateforme de référence FTX (lien affilié) <<

Les gamers de nouveau contre la blockchain

Bien que beaucoup de membres de la communauté crypto aient salué cette initiative, tout le monde n’est pas nécessairement du même avis. Parmi ces personnes nous pouvons citer Kayane, une influenceuse gaming qui a exprimé son mécontentement sur Twitter :

L'influenceuse gaming Kayane a exprimé son mécontentement sur Twitter à la suite de la nouvelle de Square Enix

Cette décision a donc surpris la communauté gaming, car le studio avait essayé depuis une décennie, de se frayer un chemin parmi les AAA (jeux à gros budget). Malgré les critiques, cette décision est bel est bien actée par le studio nippon. Par conséquent, il leur sera impossible de faire machine arrière, comme ont pu le faire d’autres studios précédemment.

En effet, Ubisoft et d’autres studios tels que celui qui développe S.T.A.L.K.E.R 2 ont fini par faire machine arrière face à la gronde des joueurs.

Un rachat qui ne dit pas son nom

Cependant, la raison évoquée pourrait ne pas être celle que l’on pense. Car l’ancien PDG de Square Enix entre 2000 et 2013, Yoichi Wada, s’est exprimé sur Facebook à propos de cet accord. Si Yoichi Wada a pris la parole, c’est parce qu’il était présent lors du rachat de ces studios par Square Enix en 2009.

Selon lui, cette vente ne serait pas intéressante d’un point de vue financier, si ce n’est pour réduire les dépenses administratives et de production.

En effet, Square Enix compte déjà plus de 5000 salariés sans compter les 1100 employés dont ils se séparent. Ce qui représentait une masse salariale importante pour l’entreprise. De plus, le rachat de ces deux studios avait fait exploser les charges administratives et de production de Square Enix.

S’ajoute à cela, le fait que le reboot de la licence phare du catalogue, Tomb Raider, avait enregistré des résultats décevants qui n’ont pas permis à Square Enix de s’y retrouver.

Au regard de ces informations, nous pouvons comprendre que cette opération était une manière de faire d’une pierre deux coups. Puisque cela a permis de réduire ses frais tout en ayant de l’argent frais qui leur permettra de développer leurs projets blockchain.

Square Enix a donc préféré sacrifier son catalogue de jeu et ses studios, car ils n’ont pas réussi à relancer leur licence phare, Tomb Raider. Par conséquent, ils ont décidé d’investir les capitaux extraits de cette vente dans des secteurs à forte croissance dont fait partie la blockchain.

Peur de succomber au FOMO ? Commencez par vous assurer d’évoluer dans un environnement sécurisant, et qui vous permettra d’organiser une stratégie d’investissement solide : inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Promo