Meilleurs-Crypto.fr

Union européenne : le gouvernement allemand s’oppose à la surveillance systématique des portefeuilles auto-hébergés

La surveillance des portefeuilles auto-hébergés suscite le débat en Europe

En mars dernier, la Commission des affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement européen avait publié une proposition qui avait fait grand bruit au sein de l’écosystème crypto. Elle prévoyait de surveiller toutes les transactions en cryptomonnaies quel que soit le montant, y compris celles qui transitent par des portefeuilles auto-hébergés (self-hosted wallets).

Dans les faits, cela voudrait dire que les entités centralisées telles que les plateformes d’échanges seraient obligées de collecter des informations sur les personnes effectuant des transferts depuis et vers les wallets de type Ledger, ou tout autre portefeuille ne reposant pas sur une plateforme centrale.

En plus des questions éthiques que cela soulève, la mesure pourrait donner un grand coup de frein au développement de l’industrie crypto en Europe. En effet, on peut imaginer que les grands exchanges pourraient tout bonnement interdire l’utilisation de portefeuilles auto-hébergés, qui sont pourtant une des pierres angulaires de l’écosystème.

👉 Pour en savoir plus à ce sujet – Union européenne : toutes les transactions en cryptomonnaies bientôt surveillées ?

L’Allemagne se distingue en s’opposant à la proposition de surveillance

Les gouvernements européens, qui sont plutôt friands de la surveillance du secteur des crypto-actifs, n’avaient pas particulièrement bronché face à cette éventualité. Mais l’Allemagne vient de se démarquer. Dans une lettre rédigée par le secrétaire d’État aux Finances Florian Toncar, qui est passée relativement inaperçue en avril dernier, on apprend que ce dernier n’est pas favorable à une telle surveillance.

Selon le secrétaire d’État, l’Allemagne se conforme déjà à des demandes particulièrement strictes, en accord avec les recommandations de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme :

« Les demandes du Parlement européen que vous mentionnez sont déjà remplies par les dispositions du gouvernement fédéral […]. Cela concerne la vérification complète des clients et des destinataires des portefeuilles auto-hébergés, ainsi que des contrôles de message non suspects pour certains transferts de crypto-actifs. »

Il estime par ailleurs que les risques liés au blanchiment d’argent sont déjà pris en compte par la réglementation existante :

« En ce qui concerne la position sur les risques éventuels de blanchiment d’argent dans le cas des portefeuilles auto-hébergés, elle a été jusqu’ici assurée par une identification, à l’exception d’une obligation additionnelle de vérification. »

Le gouvernement allemand compte plutôt s’appuyer sur des outils d’analyse on-chain, comme le précise le secrétaire d’État :

« Le gouvernement fédéral va [préparer des mesures] afin d’autoriser les fournisseurs de services crypto à utiliser des outils d’analyse de la blockchain, afin d’évaluer les risques des transferts respectifs […] et agir en conséquence. Il en résulte une vérification complète même avec des transferts depuis et vers des portefeuilles auto-hébergés dont les détenteurs sont identifiés. »

Ne nous y trompons cependant pas : l’Allemagne reste favorable à une surveillance des crypto-actifs, et elle considère simplement que les outils en place sont suffisants à ce stade. Reste qu’il est rare de voir un gouvernement aller à l’encontre de toujours plus de surveillance de l’écosystème crypto, c’est donc un point à souligner.

👉 A lire sur le même sujet – Vote de l’UE sur la surveillance des transactions en cryptomonnaies : quels sont les risques pour l’écosystème ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l’auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Promo